Il est rare que l ’on s’intéresse, dans une ville médiévale comme Florence, aux composantes plus récentes, et certainement bien moins connues de l’histoire de la ville. Pourtant, le XIXème et le XXème siècle y sont riches en œuvres qui valent la peine d’être découvertes et admirées. C' est le cas des verrières que l’Hôtel Porta Rossa, anciennement palazzo Bartolini, contient en son sein. Habitué aux lumières toscanes et aux fastes architecturaux de la ville de la Renaissance, l’esprit curieux pourra ici découvrir les tenants et les aboutissants d’œuvres plus récentes, dans la lumière tamisée et intimiste qui est celle des salons de cet établissement.

Verrières de l'hôtel Porta Rossa

Pour mettre ces curiosités en perspective, l’art et les techniques des verriers seront rappelés d'abord en général, plus spécialement à Florence ensuite, pour finir sur ce que fut l’œuvre de Ulisse De Matteis, leur auteur.